Espèces d’espaces

Sextet pour 4 chevaux, 2 humains et… un parking

Il est des lieux interlopes, des lieux consacrés, il en est où tous se croisent…
Se hâtent à la chasse au temps, à l’efficacité, à la consommation.
Aire de bitume, ère de béton.
Espace public, espace privé, territoire commun ?
Ces lieux sont un non-lieu.
C’est un flux, un fleuve dont les berges réduites à la portion congrue ne retiennent que les improductifs.

C’est lui que nous choisissons d’investir, non pas pour en briser l’écoulement mais, tel un rocher posé dans un torrent, pour créer de nouveaux remous.
Une femme noire, un homme blanc, deux chevaux de trait blancs, deux étalons noirs.
Ce groupe crée la surprise, le surgissement poétique, l’enchantement du quotidien.
Loin des hiérarchies, loin des castes, le spectacle se veut une faille, une brèche.
Un courant d’air.

Sans angles ni cloisons, sans rien à vendre : ouvert, cyclique et donné.

Avec le soutien de : Latitudes 50, le théâtre Jean Genet à Couches, L’Abattoir/Club des 6/Ville de Besançon, la ville de Louhans-Chateaurenaud, festival Furies/Le Palc, DRAC Bourgogne Franche-Comté, le Conseil Général de Saône-et-Loire, Association Beaumarchais – SACD, “Auteurs d’Espaces” 2020. Illustration : Alexis Christiaen